Du 13 au 19 novembre 2006, l'équipe Florus a participé à l'exposition intitulée " De clocher en clocher ".
Cette manifestation a été organisée par l'association Histoire vivante de Balma et les associations des villages du canton VIII.
Pour Flourens, il a été présenté l'église St Martin avec son clocher mur qui s'est effondré le 19 mars 1935 et a été inauguré
après sa reconstruction le 20 juin 1937,et l'église St Marie Madeleine située dans la zone industrielle
et qui fut sauvée par les habitants du quartier après son effondrement en 1977.

Liens vers les pages du site:
      Eglise Saint Martin
      Eglise Sainte Marie Madeleine

Extrait de l'article de la dépêche de 1937 : "la bénédiction du clocher de Flourens"

  " Flourens a vécu une inoubliable journée, journée, disons-le, favorisée par un temps idéal, c'est à dire très chaud,
ce dont, d'ailleurs, personne ne se fâcha.."
Les habitants de ce village l'ont bien compris, eux qui sont tous venus en ce dimanche 20 juin, se grouper autour du clocher
heureusement relevé et se presser dans leur chapelle Saint Martin,donnant ainsi à Mgr l'Archevêque de Toulouse
un témoignage de fidélité et d'attachement à leur " église " auquel le prélat a été particulièrement sensible.
  Il le disait avec le meilleur de son coeur dans sa réponse au salut très respectueux de M.Etienne Rivals, le maire qui
était si heureux de l'accueillir...
Geste généreux, mais également geste d'amitié sincère et geste de paix!
Et reprenant ce que M.Rivals avait dit du besoin que nous avons tous de la paix, Mgr Saliège se plaisant à dire que
nul plus que lui ne désire et ne souhaite cette paix : paix des coeurs, paix des consciences, paix des esprits au sein de la
paroisse, au sein de la commune; paix dans notre pays et paix dans le monde entier.
Car la paix est la première condition de la vie des peuples.

  Le prélat s'est avancé. Il franchit le grand portail de l'église. Le voici sous le clocher. Au-dessus, un chant éclate.
La Schola Caecilia, qui a pris place sur la nouvelle tribune, salue à sa façon le prélat : ecce sacerdos magnus .
La foule qui, non seulement garnit la nef, mais déborde bien au-delà du temple saint, écoute dans un religieux silence
le chant sacré que portent au loin micro et haut parleurs...
La foule s'est massée devant l'église pour connaitre la joie d'entendre.. à nouveau les chants et même une partie
du beau sermon de M. l'abbéSalvat. Et rires et applaudissements de se prolonger.
C'est toujours la joie et l'amitié qui président le déjeuner où se trouvent auprès de Mr.le maire et
Mr.Tarbouriech, le nombreux amis et visiteurs.
Toujours grande foule à la cérémonie de l'après midi et encore de très beaux chants de la Schola Caecilia : Ave Verum de Mozart,
Tantum ergo de Boyer, deux motets coupés par un Ave Maria de M.Tarbouriech, que chante avec beaucoup d'âme sa petite fille...
Sur la place, le chant populaire Aquelos Mountagnos retentit, couvert d'applaudissements.
Puis c'est la grande tombola qui fait tant et tant d'heureux et qui comble de joie M.l'abbé Bouscatel....